La Roche-sur-Yon. L’Yon pollué par des eaux usées

Samedi matin, un débordement d’eaux usées dans l’Yon, au niveau du boulevard de Rivoli a causé la mort de plus de 150 poissons. Certains étaient toujours visibles lundi.

Il était aux alentours de 11 heures samedi quand la mairie a été prévenue que des poissons morts flottaient derrière les terrains de football du boulevard de Rivoli. Une défaillance sur le poste de refoulement du quartier est à l’origine de ce déversement d’eaux usées directement dans l’Yon. « Nous sommes intervenus en urgence pour tenter de régler le problème »,explique Luc Bouard, le maire. Il estime « qu’entre 150 et 200 poissons sont morts ». Le premier magistrat de la ville précise également que les pompiers ont installé un filet dans la rivière afin de ramasser les poissons morts.

Les pompiers ajoutent qu’un véhicule de risques chimiques était présent sur les lieux. Les techniciens de Véolia, le prestataire chargé par l’Agglomération de la gestion des eaux, étaient également sur les lieux pour aider. Un lâcher d’eau de 30 m3 du barrage de Moulin-Papon a également été effectué, afin de réoxygéner l’eau dans le but de sauver les poissons restants. La situation est revenue à la normale vers 17 heures samedi.

Une alarme défectueuse à l’origine de l’incident

Les premières constations indique que l’origine de cet incident serait dû à un dysfonctionnement de l’alarme mise en place pour sécuriser des travaux sur les canalisations de la ville. La « poire », qui constitue le premier maillon de l’alarme, est censée basculer vers l’arrière en cas de débordement, déclenchant ainsi l’alerte. « Nous ne savons comment mais il semble que ce dispositif ait été déplacé par une tierce personne. » L’information n’a donc pas pu remonter jusqu’aux agents qui ont été prévenus par des passants.

Source : La Roche-sur-Yon.